top

Nous recrutons un(e) Ingénieur(e) de recherche pour travailler sur la synthèse, la caractérisation et l’étude du suivi de dégradation in vivo de polymères dégradables utilisés dans le domaine biomédical.

 

Contexte : 

Dans le cadre des obligations réglementaires associées à la mise sur le marché d’un dispositif médical implantable ou d’un médicament injectable, l’évaluation de la dégradation des matériaux utilisés, l’identification des produits de dégradation et la question du devenir de ces produits de dégradation sont centrales en vue de l’obtention d’un marquage CE ou d’une autorisation de mise sur le marché. A ce jour, les dispositifs médicaux et les médicaments comportant des polymères comme le poly(acide lactique) (PLA) et le poly(éthylène glycol) (PEG) sont soumis à ces obligations. En effet, cette obligation est applicable à tout nouveau produit, même avec des polymères largement utilisés dans le domaine biomédical et approuvés par les agences de régulation (EMA, FDA etc…). Actuellement, les méthodes de suivi de dégradation des polymères en utilisant par exemple les méthodes de marquage avec des sondes radioactives ou fluorescentes sont limitées et présentent de nombreux inconvénients. Le projet BIOPOLTRACE vise à pallier ces limitations en permettant de réaliser un suivi de dégradation de copolymères PLA-PEG in vivo par le biais de méthodes analytiques de spectrométrie de masse de type Maldi-Tof et de chromatographie liquide couplée à la spectrométrie de masse (LC/MRM et LC 2D/MS). Les techniques proposées largement utilisés dans certains domaines apparaissent comme des méthodes innovantes dans le domaine visé (caractérisation et devenir des polymères pour la santé). De plus, le marquage isotopique au carbone 13 des espèces à étudier sera également proposé permettant notamment d’améliorer la sensibilité des techniques analytiques. Le marquage isotopique au 13C présente plusieurs avantages. Il utilise des isotopes du carbone non radioactifs permettant leur utilisation dans des laboratoires de chimie conventionnel. Il garantit le maintien de l’intégralité des propriétés physico-chimiques des polymères étudiés permettant ainsi de valider le suivi de dégradation in vivo des PLA-PEG sans interférer avec l’acide lactique non marqué 13C naturellement présent dans l’organisme.

 

Ce projet reposera sur la collaboration de 4 partenaires : la plateforme SynBio3 / Plateau Polymères de l’IBMM, le département des « Polymères pour la Santé et Biomatériaux » de l’IBMM (PHBM), le Pôle Protéome de Montpellier (PPM) et un partenaire industriel qui est un acteur majeur des thérapies innovantes par le biais d’implants injectables PLA-PEG.

 

Mission principale :

L’ingénieur(e) de Recherche à recruter sera en charge de la synthèse, la caractérisation et l’étude du suivi de dégradation in vivo de copolymères à base de poly(acide lactique) et de poly(éthylène glycol).

 

Activités :

-Synthèse et caractérisation de monomères de type dilactone marqué au carbone 13

-Synthèse et caractérisation de polymères dégradables à base de PLA et de PEG

-Mise au point de techniques analytiques en chromatographie liquide (SEC, HPLC, 2D LC) et en spectrométrie de masse (MALDI-Tof)

-Suivi de dégradation in vitro et vivo de polymères

 

Compétences / qualifications : 

Compétences : L’ingénieur(e) de Recherche à recruter devra avoir de fortes compétences en synthèse organique et en synthèse macromoléculaire. Il devra également maitriser les principales techniques de caractérisation de la chimie (macro)moléculaire : résonance magnétique nucléaire (RMN), chromatographie de type HPLC, chromatographie d’exclusion stérique (SEC), chromatographie préparative, spectroscopie de masse, calorimétrie différentielle (DSC), thermogravimétrie (TGA).

Qualifications / diplômes : Doctorat ou diplôme d’ingénieur reconnu par la CTI

 

Contactez Vincent Darcos  @vincent.darcos@umontpellier.fr